Le Jouage X Erzatz

Le Jouage, Erzatz, Six Pack
Le Jouage, Erzatz, Six Pack

LE JOUAGE

Un emcee comme tant d’autres me direz-vous ? Et bien détrompez vous ! Le Jouage, activiste dans la galaxie hip hop depuis 1995, s’affranchit des codes en vigueur, pas dans le bling bling ni dans le mainstream car sa personnalité s’articule autour d’un concept bien spécifique : La Nonchalance. Comme il a coutume de le mentionner dans ses textes, plus qu’un mot, une identité qui lui est propre tant par son flow que par ses productions.
.
Le rappeur sait aussi se muer en beatmaker redoutable. Des productions syncopées des boucles aux allures ténébreuses. Vous tenez là un diamant brut ! Si bien, que ses pépites n’ont pas tardé à arriver à l’oreille de bon nombre de MC désireux de collaborer avec lui, ce qui de fait lui confère une discographie hétérogène longue comme le bras :
.v
Entre 1996 et 1999, il est membre de L’Unité, un collectif de rappeurs de Paris et de Vitry. Il y rencontre Grem’s avec qui il donnera naissance au duo Hustla. Il collabore également avec James “Ramess” Delleck et, de ce duo nommé Gravité Zéro, deux albums verront le jour. En 2009, Le Jouage sort son vrai premier projet solo nommé Ma Type Tape. 2012 fût une année fructueue, il sort l’album Fort élément ainsi qu’un album avec James Delleck. En 2018, il sort A la croisée des chemins et rencontre Erzatz lors du mixage de l’album.
.

ERZATZ

Erzatz, de son vrai nom Céline Frezza, est l’une des rares femmes à s’être fait une place dans le monde des producteurs.trices de hip hop. Directrice Artistique du label indépendant lyonnais Jarring Effects, elle est également, depuis 2002, ingénieure son du Rumble Inn (anciennement JFX Studio). Active dans le milieu hip hop depuis plus de 15 ans, la réputation d’Erzatz n’est plus à faire.
.
Tout commence en 2005, lorsqu’elle signe une collaboration avec Fisto, membre de La Cinquième Kolonne. Elle sort ensuite un EP baptisé Vagina Rush avec son collectif et les rappeurs K-thei??? (rappeur de l’écurie Mush Records, puis Big Dada) ainsi que Ben Sharpa (figure majeure et pionnier du rap sud africain). S’en suivent une quarantaine de dates partout en Europe, dont l’Elysée Montmartre, en première partie du Peuple de L’Herbe. Elle continue de s’associer avec des rappeurs de la scène abstract américaine en faisant un feat avec Bleubird, le rappeur d’Anticon.
.
En 2017, elle dévoile Meïan, son troisième album en collaboration avec Takeshi Yoshimura. Erzatz réalise alors son rêve de môme en invitant M. Sayyid d’Antipop Consortium en featuring sur la track Don’t Make Me Hide.
.
Du côté de Jarring Effects, elle s’occupe de toute la partie sonore de la série de documentaires World Wide Effects qui se veulent être des portraits du monde à dimension sociale, urbaine et musicale. De La Nouvelle-Orléans à Bogotá en passant par Le Cap ou encore Détroit, elle parcourt le monde pour enregistrer les voix de rappeurs et rappeuses hors normes.
.
Comme ingé son, Erzatz a signé le mix de nombreux albums de rap. Une de ses dernières rencontres a été Grems, dont elle a mixé les deux derniers albums Muses & hommes et Sans titre #7. C’est d’ailleurs par ce biais qu’elle fait la rencontre de Le Jouage.

SIX PACK

En 2019, Le Jouage et Erzatz collaborent pour la première fois autour de Fustige, un single explosif sorti sur notre collection de singles inédits Seeds qui initie des rencontres entre des beatmakers et des rappeur.ses. Depuis, cette graine a poussé et l’envie de recommencer a germé.
.
En 2020, les deux artistes explorent de nouveaux horizons communs avec la création d’un EP 6 titres baptisé Six Pack. Six pack comme des abdominaux biens dessinés mais aussi comme un pack de 6 bières. Et c’est bien de cette double interprétation possible que l’EP parle.
.
Le Jouage et Erzatz nous offrent trois diptyques, des morceaux en miroir qui fonctionnent par paires. Sur les productions hip hop électroniques pointues de la productrice Erzatz (vous avez bien lu, enfin une femme aux manettes du beatmaking), Le Jouage évoque la part d’ombre (Au Bord) et de lumière (C’est Maintenant) que l’on a tous en nous et parle de cette dualité qui nous tiraille. Avec sa plume et son flow acéré, il aborde aussi la notion de vérité (Tic Tac) et de mensonge (Tout Brûle) et s’interroge sur la manière dont nous exprimons nos idées. Le dernier diptyque prend la forme de deux égo-trip, un exutoire qui permet à Le Jouage (Non Non) et Erzatz (Se Réenchanter) d’exprimer leur propre personnalité.