JAY MNG X EXODUS

Follow:
Jay MNG

JAY MNG

Polyglotte et ultra prolifique, le MC belge qui parle plus de cinq langues (français, anglais, néerlandais, lingala et bambara) multiplie les projets ces derniers mois. Biberonné au rap américain, Jay MNG choisit d’abord de rapper en anglais avant d’amener un nouveau genre musical avec ses compères de Six O’Clock Gang. Au sein de ce crew multilingue, le rappeur développe son propre univers et choisit le dialecte flamand qu’il propage avec son flow unique, alternant phases nonchalantes et kicks dévastateurs. Après son premier album remarqué Space Jam, l’artiste offre un nouveau fragment de son talent avec cette collaboration inédite sur cet opus de Seeds.

EXODUS

Beatmaker et aussi emcee, Exodus commence d’abord, par intégrer les ateliers chorégraphiques de Kadia Faraux en tant que danseur et, parallèlement, développe sa carrière de beatmaker, au sein du groupe hip-hop FlowFight. Depuis 2008, il participe à différents projets artistiques. Parmi les artistes avec lesquels il collabore, on peut citer Le JouageLucio BukowskiJNGLMazoo du collectif de rappeur Lyonzon ou encore Grems. Son style jazzy smooth et soul se retrouve une nouvelle fois pour un opus de Seeds. Après avoir sublimé le texte de Elea Brazz sur Vinyle (Seeds 04), Exodus ramène le rappeur belge à ses premiers amours, le hip-hop new-yorkais des 90’s.

CHAMPIONSOUND

Chaque mois, le label hip-hop Galant Records plante une graine musicale inédite. Une rencontre entre un(e) beatmaker et un(e) rappeur(se) qui fait germer une création exclusive. En mai, place au 9ème opus de Seeds !

Souvent associé à une version flamande des univers de Joey Bada$$ et de A$AP Rocky, on parle de Jay MNG comme de la nouvelle étoile du rap belge. Révélé internationalement avec son premier album Space Jam, le rappeur revient avec son flow acéré sur une prod du beatmaker lyonnais Exodus, inspirée de la côte est des Etats-Unis de la fin des 90’s.

C’est avec le son de cette époque que le rappeur a grandi, ce qui explique la sonorité proche d’un DJ Premier que Exodus a composée pour ce titre. Au sein de ce morceau évocateur Championsound, Jay MNG décide de propulser son rap dans l’atmosphère des soundsystems. Mêlant habilement le flamand avec des mots de patois jamaicain et de français, le nouveau champion du hip-hop néérlandais utilise son toast percutant pour clasher les dossiers sulfureux de l’histoire belge et les rappeurs aux dents longues.