AWORI X TWANI

Follow:
Awori, ranavalona
Twani; photo; presse
Hold me; single; Awori; twani

AWORI

AWORI est née et a grandi à Kampala, Ouganda. Petite, elle est témoin de l’amour que son grand-père a pour la musique ce qui la pousse a commencer la pratique musicale. Bientôt elle trouve sa place sur scène et chante devant son école. 

Après être partie rejoindre sa mère en Suisse ou elle débute des cours de chant Jazz avant de lancer un duo avec son amie Juline Michel, nommé CaramelBrown , plus tard rebaptisé KAMI AWORI . Le duo produit 4 EPs et participe à de nombreux festivals et de nombreuses résidences artistiques aux quatre coins du monde : Johannesbourg, Kampala ou encore La Havane. En parallèle elle devient la chanteuse du groupe de Blues-Rock Black Diamond.

Une vidéo cover sur YouTube provoque une rencontre entre elle et l’artiste berlinoise DENA, qu’elle accompagne en tournée. Cette expérience la pousse à se familiariser avec la célèbre machine MPC et le live finger drumming. 

Plus tard elle rencontre Thaïs Diarra, avec qui elle part en tournée en Afrique de l’Est ou elle jouera la première partie des très célèbres Blitz The Ambassador et Tiken Jah Fakoly.

En 2019, chez Galant Records, Awori et Twani collaborent pour la première fois autour de  explosif Cortex Iuxta ovationné par le public et par la presse en France comme à l’international. Depuis, l’envie de recommencer et d’explorer de nouveaux horizons communs à germé dans leurs esprits.

 

TWANI

Twani aka Mikaël Touanen est un jeune multi-instrumentiste et producteur lyonnais. Il est le genre d’artiste capable de maîtriser un nouvel instrument en quelques heures. Une fois son diplôme de la Music Academy International en poche en tant que guitariste, il va commence à tourner dans divers groupes à la guitare, à la basse et au clavier. En parallèle, il découvre l’immense oeuvre de J Dilla et Flying Lotus et commence à faire ses premières prod’ qui vont s’exporter aux Etats-Unis via la plateforme soundcloud. Il va dès lors intégrer le collectif américain de beatmakers Young Ho Collective.
Ces deux dernières années, Twani se retrouve à la production de nombreux morceaux afro beats sur le label Orpik ainsi que sur les titres du musicien James Stewart.

 

Ranavalona 

En mars dernier, lors du premier confinement AWORI écrit ce qui deviendra l’album Ranavalona. L’écriture lui permet de garder l’équilibre dans le contexte du confinement et de la crise sanitaire. C’est pour elle un exercice de réflexion et d’introspection pour mettre des mots sur ses émotions et ses ressentis.

De son coté TWANI compose les instrumentales de l’album. Le confinement l’inspire et lui permet d’explorer de nouvelles sonorités musicales. Il peut consacrer 100% de son temps à la musique sans aucune contrainte.

Ranavalona fait référence à la dernière reine de Madagascar, Ranavalona III, connue pour s’être battue contre les invasions occidentales. Une femme qui a voulu protéger son pays et qui en a payé le prix par l’exil. Le titre de ce disque est un petit clin d’oeil à l’histoire de toutes les femmes qui se sont battues et se battent encore contre l’oppression. Porteurs de cette mémoire, les huit morceaux naviguent entre puissance d’agir individuelle et désir de transformation collective.