L’album Ranavalona d’AWORI et TWANI est dispo !

Après Hold Me et Mindful, le duo formé par la chanteuse-rappeuse suisse-ougandaise AWORI et le beatmaker TWANI te dévoile leur album Ranavalona, porté par des sonorités hip-hop, néo soul, r&b et des rythmes afrobeats. 

« Ecrire ?  Pour se rappeler les armes qui nous ont été octroyées, des armes qui peuvent être aiguisées tous les jours. Ecrire aussi pour rejeter la folie nourrie par un futur inconnu. Ecrire pour se nourrir d’autre chose que de la fin du monde». Porteurs de cette mémoire, les huit titres naviguent entre puissance d’agir individuelle et désir de transformation collective.

En 2019, chez Galant Records , nous avons initié une série de rencontres entre des producteur.trices et des rappeur.ses. De ces rencontres sont nées des Seeds , une collection de singles inédits. C’est dans ce contexte que Awori et Twani collaborent pour la première fois autour du single explosif Cortex Iuxta ovationné par le public et la presse en France comme à l’international. Depuis, l’envie de recommencer et d’explorer de nouveaux horizons communs à germer. 

Le 17 mars 2020, la F rance entre dans son premier confinement pour faire face à la pandémie de covid – 19. Cette période inédite et inquiétante digne d’un épisode de Black Mirror a inspiré cet EP, dont l’écriture et le maquettage ont été entièrement réalisés durant cet isolement . Pour Awori , qui est confinée seule, l’écriture apparaît alors comme un exutoire. Écrire dans cet état de détresse interne lui a permis de garder un équilibre, un fil conducteur auquel se raccrocher. Un exercice de réflexion et d’introspection pour mettre des mots sur ses émotions et ses ressentis. Comme dans le morceau Sawa qui exprime la nostalgie ou encore Hold Me , véritable ode à la vulnérabilité qui prône la beauté de la fragilité des émotions.

Awori; Twani; Photo; ranavalona
© Nathyfa Michel © Damien Ruggeri

Cet album c’est aussi un besoin de réagir à ce qu’il se passe, un appel à prendre du recul, à unir nos forces pour raviver ensemble la flamme de l’espoir. A l’image du morceau Viscera qui appelle les masses à lutter contre l’individualisme et à se rendre compte du pouvoir que nous avons collectivement pour changer les choses.

Enfin, écrire c’est avoir l’audace de croire en l’après. Cette notion d’audace on la retrouve dans le titre même de l’album. Ranavalona fait référence à la dernière reine de Madagascar, Ranavalona III , connue pour s’être battue contre les invasions occidentales. Une femme qui a voulu protéger son pays et qui en a payé le prix par l’exil. Le titre de ce disque est un petit clin d’oeil à l’histoire de toutes les femmes qui se sont battues et se battent encore contre l’oppression. Porteurs de cette mémoire, les huit morceaux naviguent entre puissance d’agir individuelle et désir de transformation collective

Share: